LA CONDITION POST-PHOTOGRAPHIQUE

Le Mois de la Photo à Montréal 2015

La Condition Post-Photographique

Sous la direction de Joan Fontcuberta Commissaire invité de la 14e édition

Pour sa 14e édition, Le Mois de la Photo à Montréal a produit, sous la direction de Joan Fontcuberta, un ouvrage de référence majeur illustré des œuvres des 29 artistes participant à la biennale. D’éminents spécialistes dans le domaine proposent une analyse critique de la condition post-photographique, explorant la communication et la transmission de données visuelles dans le cyberespace, les frontières de la réalité virtuelle, ainsi qu’Internet comme nouvel espace public où le monde est reflété et façonné par la prolifération des images. Cette publication nous invite à repenser le rôle de la photographie aujourd’hui.

L’ère post-photographique se caractérise par la massification des images de même que par leur circulation et leur disponibilité sur Internet. Aux fractures ontologiques que la technologie numérique fait subir à la photographie s’ajoutent des mutations profondes de ses valeurs sociales et fonctionnelles. La culture visuelle post-photographique est ainsi marquée, d’un côté, par une virulente remise en question de la notion d’auteur et, de l’autre, par la légitimation des pratiques appropriationnistes. Dans ce nouveau contexte, La condition post-photographique
nous invite à nous interroger sur la nature de la création et sur les critères
de l’« artisticité ».

Avec des essais de Joan Fontcuberta, Derrick de Kerckhove, Suzanne Paquet, Fred Ritchin et David Tomas.

Feuilletez des extraits

Téléchargez la fiche de présentation ici

45,00 $, 176 pages (181 ill. couleur + 67 ill. n & b), couverture rigide, 24 x 30 cm

> Français ISBN 978-2-9808020-6-5, Le Mois de la Photo à Montréal
ISBN 978-3-7356-0128-5, Kerber Verlag
> Anglais (The Post-Photographic Condition)
ISBN 978-2-9808020-7-2, Le Mois de la Photo à Montréal
ISBN 978-3-7356-0127-8, Kerber Verlag

Éditeurs : Le Mois de la Photo à Montréal et Kerber Verlag
Design graphique : Marie Tourigny
Diffusion : Canada et internationale

POINTS DE VENTE
>> Sur cette page Web
>> Aux bureaux du MPM / ouverts du lundi au vendredi de 9 h à 17 h (argent comptant seulement)
>> Dans certaines librairies

Politique de vente

Pour livraison au Canada
*frais de 10,00 $*



Pour livraison à l’international
*frais de 20,00 $*



AUTEURS


Joan Fontcuberta, commissaire invité

JF_COUL_WEB (1)

Près de quarante ans de pratique tant artistique que théorique axée sur les conflits entre nature, technologie et vérité confirment l’engagement fécond de Joan Fontcuberta envers la photographie. Né à Barcelone en 1955, Fontcuberta est l’auteur d’une douzaine d’ouvrages portant sur différents aspects de l’histoire, de l’esthétique et de l’épistémologie de la photographie. Il a signé de nombreuses expositions internationales dont Fotografia 2.0 (Círculo de Bellas Artes, PhotoEspaña, Madrid, 2014), Artwork as Collection (FotoColectania, Barcelona, 2013), From Here On (Les Rencontres d’Arles, 2011), Idas & Chaos. Trends in Spanish Photography 1920-1945 (International Center of Photography, New York, 1987). En 1982, il a cofondé la biennale de photographie Primavera Fotográfica à Barcelone et il a été directeur artistique des Rencontres Internationales de la Photographie d’Arles en 1996. De 2008 à 2014, il a assumé la présidence de l’Association des artistes visuels de la Catalogne. Sa production artistique a fait l’objet d’expositions individuelles au Museum of Modern Art à New York et au Chicago Art Institute, entre autres, et ses œuvres font partie de plusieurs collections d’institutions, notamment le Metropolitan Museum of Art à New York, le Musée des beaux-arts du Canada à Ottawa et le Centre Georges-Pompidou à Paris. Il a remporté le Prix international de la Fondation Hasselblad en 2013.

Derrick de Kerckhove

De Kerckhove

Derrick de Kerckhove (à droite sur la photo) est professeur émérite à la Faculté de sociologie de l’Université de Naples Federico II et directeur de recherche à l’Interdisciplinary Internet Institute (IN3) de l’Université ouverte de Catalogne à Barcelone. Il a été professeur de langue et littérature françaises à l’Université de Toronto, où il a également dirigé le Programme McLuhan en culture et technologie de 1983 à 2008. Il s’intéresse à la psychotechnologie, à la recherche neuro-culturelle, à l’art et aux technologies de la communication. Il est notamment l’auteur de The Skin of Culture (Somerville, 1995) et Connected Intelligence (Somerville, 1997). Son ouvrage le plus récent, The Point of Being (Cambridge Scholars Press, 2014), publié en collaboration avec Cristina Miranda, est un recueil d’essais sur l’impact de la technologie numérique sur la sensibilité de la culture. Établi à Rome, Derrick de Kerckhove est directeur scientifique de la revue mensuelle Media Duemila.

Suzanne Paquet

Paquet

Suzanne Paquet est professeure agrégée au Département d’histoire de l’art et d’études cinématographiques de l’Université de Montréal. Ses principaux domaines d’enseignement sont les études photographiques et la sociologie de l’art ; elle s’intéresse également aux arts de l’espace : art environnemental et land art, paysage, architecture et urbanisme. Depuis quelques années, elle poursuit des recherches relatives à la circulation des images et à l’inscription de certains types d’art dans la production de l’espace contemporain. Elle fait également partie de l’équipe de recherche Médiatopias de l’Université McGill. En 2009 paraissait son livre Le paysage façonné. Les territoires postindustriels, l’art et l’usage aux Presses de l’Université Laval. Plus récemment, elle dirigeait les ouvrages Errances photographiques. Mobilité et intermédialité (Presses de l’Université de Montréal, 2014) et Le Paysage entre art et politique avec Guy Mercier (Presses de l’Université Laval, 2013). / artetsite.net

Fred Ritchin

Ritchin

Fred Ritchin est doyen de l’école de l’International Center of Photography à New York. Il a été professeur de photographie et d’imagerie à l’Université de New York (NYU), où il codirige toujours le programme Photography and Human Rights mis sur pied par la NYU en 2010. Il est l’auteur de trois ouvrages sur l’avenir de l’imagerie : In Our Own Image: The Coming Revolution in Photography (Aperture, 1990), After Photography (W. W. Norton, 2008) et Bending the Frame: Photojournalism, Documentary, and the Citizen (Aperture, 2013). En 1999, Ritchin a cofondé et dirigé PixelPress, un organisme qui explore les nouveaux récits numériques en collaborant avec des organisations humanitaires sur des campagnes médiatiques. Il a donné de nombreuses conférences sur des questions liées aux médias et aux droits de l’homme.

David Tomas

Tomas

David Tomas est artiste, anthropologue et auteur. Depuis une quarantaine d’années, il explore dans ses œuvres comme dans ses écrits la nature et les fonctions des formes de savoir qui sont créées au confluent de l’histoire de l’art contemporain, de l’histoire et de l’anthropologie des médias et des cultures et transcultures des technologies de l’image. Ses œuvres ont été présentées au Canada, aux États-Unis, en Europe et au Moyen-Orient. En 2004, Dazibao a publié un recueil de ses essais sur la photographie intitulé A Blinding Flash of Light: Photography Between Disciplines and Media. Son livre le plus récent est Vertov, Snow, Farocki: Machine Vision and the Posthuman (Bloomsbury Academic, 2013). Tomas est professeur à l’École des arts visuels et médiatiques de l’Université du Québec à Montréal. / davidtomas.org