Eve Sussman et The Rufus Corporation

(État-Unis)

Eve Sussman et The Rufus Corporation

Présentée en première canadienne, The Rape of the Sabine Women (2006) propose une interprétation du mythe romain de l’enlèvement des Sabines réactualisé dans l’univers idyllique des années 1960. Filmée à Athènes et sur l’île d’Hydra en Grèce ainsi qu’à Berlin, cette œuvre vidéo est conçue comme une allégorie visuelle et sonore d’un épisode mythique de la Rome primitive. Se référant à une icône de l’histoire de l’art et s’inspirant de la version peinte par Jacques Louis David en 1799, Eve Sussman poursuit une solide réflexion sur la reconstitution vidéographique d’œuvres picturales appartenant à l’histoire de l’art amorcée en 2004 avec 89 Seconds at Alcázar.

Vidéo réalisée par Eve Sussman, musique originale de Jonathan Bepler, chorégraphie de Claudie de Serpa Soares et costumes de Karen Young.

Eve Sussman & The Rufus corporation
Née à Londres, Royaume-Uni, en 1961
Vit et travaille à New-York, États-Unis
www.rufuscorporation.com

Depuis les années 1990, Eve Sussman utilise la vidéo, le film et l’installation pour explorer les intersections entre la réalité montrée par le cinéma vérité et la théâtralité du film de fiction. S’intéressant aux micro-récits du quotidien qui se manifestent à travers les dynamiques de groupe, Eve Sussman dirige l’attention sur des gestes et des expressions pour suggérer la présence de narrations. Alors que ses œuvres How to Tell the Future from the Past (1997), Ornithology (1997) et Solace (2001) présentent des images réalisées sur le mode de la caméra de surveillance, l’artiste s’est récemment tournée vers un travail de construction narrative dans des reconstitutions vidéographiques d’œuvres picturales appartenants à l’histoire de l’art. En 2003, elle fonde la Rufus Corporation, un collectif qui rassemble acteurs, danseurs, musiciens et chorégraphe. De leur collaboration a résulté l’œuvre magistrale 89 Seconds at Alcázar (2004), qui a été acclamée lors de sa première présentation à la Biennale du Whitney Museum en 2004 et leur a valu une reconnaissance internationale. Cette vidéo haute résolution réinterprète Les Ménines (1656), du peintre espagnol Diego Vélasquez. Considérant le tableau comme s’il s’agissait d’un film still, Eve Sussman reconstitue les moments qui auraient pu précéder et suivre la scène (énigmatique) représentée par Velázquez. Le tableau est donc le point de départ d’une improvisation narrative se développant à travers le discours non-verbal des corps et de la performance. Avec sa dernière œuvre, The Rape of the Sabine Women (2006), Eve Sussman élabore ce concept en actualisant à l’Europe des années 1960 le mythe romain peint par Jacques Louis David en 1799.

PARISIAN LAUNDRY
3550, ST-ANTOINE O.
T: 514.989.1056
[06 SEPT. 2007- 21 OCT. 2007]
VERNISSAGE JEUDI 06 SEPTEMBRE 2007 À 18 H | MERCREDI AU DIMANCHE DE 12 H À 17 H

ARTISTES