Isabelle Le Minh

(France)

Isabelle Le Minh

TOUS DÉCAVÉS 

SBC galerie d’art contemporain
10 septembre au 17 octobre 2015

Le travail d’Isabelle Le Minh est nourri de références constantes à l’histoire de la culture visuelle. Son projet Tous décavés (2015), conçu spécialement pour Le Mois de la Photo à Montréal, déploie divers moyens techniques d’identification, allant des tableaux de traits physionomiques et du registre des empreintes digitales développés au 19e siècle jusqu’aux dispositifs plus sophistiqués de reconnaissance faciale. Ce parcours constitue un lieu d’hommages et de parodies d’illustres criminalistes, comme Alphonse Bertillon et Rudolphe Archibald Reiss, et d’artistes, comme Yves Klein et François Morellet. Se recoupent ainsi les techniques de l’image médico-légale et de l’art pictural. Le résultat interroge le spectateur, parfois avec humour, voire un certain cynisme, sur les nombreuses traces identitaires que nous laissons derrière nous en visitant un site Internet ou en utilisant un écran tactile. Mais en arrière-plan se profile aussi une critique du délire entourant la sécurité depuis le 11-Septembre et de l’acharnement consécutif à constituer des banques de données biométriques.

Le titre de l’exposition, Tous décavés, est emprunté à Bertillon, l’inventeur de l’anthropométrie judiciaire. Dans son Manuel du portrait parlé, Bertillon cite la phrase « Décavez, tracez ça » comme moyen mnémotechnique pour se souvenir des abréviations servant à décrire la forme des oreilles. L’acronyme D.K.V. (abréviation de Deq. car. vex) renvoie à un album contenant des centaines de portraits de criminels.

Le Minh rassemble plusieurs séries sous cette même bannière conceptuelle : Portraits soufflés, After Alphonse Bertillon ; Digitométrie, After Yves Klein ; Scaring from the Square, After François Morellet ; et une installation sonore utilisant le code conçu par Reiss pour transmettre des descriptions faciales par télégraphe – un précurseur du code binaire informatique.

BIO

Née à Schötmar en 1965, Isabelle Le Minh vit et travaille à Caen. Diplômée de l’École Nationale Supérieure de la Photographie d’Arles, elle a notamment exposé au Choices Collectors Weekend (2015) ; à la Société française de Photographie (2014) ; au Centre Photographique d’Ile-de-France (2014) ; au Musée des Beaux-Arts de Mulhouse (2013) ; à Paris Photo (2012) ; au 55e Salon d’art contemporain de Montrouge (2010) ; et au Musée municipal d’art actuel à Gand (2009). Elle a aussi réalisé plusieurs projets commissariaux en France et au Canada, plus spécifiquement à la Galerie Christophe Gaillard de Paris (2012) et à l’École Régionale des Beaux-Arts de Rouen (2006). Isabelle Le Minh a été nommée au Prix Nièpce en 2014, et a reçu plusieurs autres distinctions, comme la bourse de mécénat de la Fondation Nationale des Arts Graphiques et Plastiques en 2013 et le prix Trafik de photographie plasticienne en 2003. Elle est représentée par la Galerie Christophe Gaillard à Paris.

www.theshadowswilltakecareofthemselves.net
www.galeriegaillard.com

Cette exposition est présentée avec le soutien du Service de Coopération et d’Action Culturelle du Consulat général de France à Québec, ainsi que de l’Institut français.

ARTISTES