Karen Brett

(Royaume-Uni )

Karen Brett

L’artiste britannique Karen Brett explore l’imaginaire sexuel des personnes âgées dans The Myth of Sexual Loss, une exposition individuelle de six photographies présentée à La Centrale, Galerie Powerhouse. Cherchant à corriger cette idée fausse selon laquelle l’activité sexuelle diminue avec l’âge, Brett a trouvé des personnes, seules ou avec partenaire, prêtes à partager leur intimité devant l’objectif. Le résultat de ces tableaux photographiques se révèle d’une beauté hautement érotique. Le titre de Brett fait intentionnellement écho à The Ballad of Sexual Dependency de Nan Goldin, un portrait photographique montrant l’insouciante sexualité des jeunes. Par contraste, les corps remplis de désir qui posent devant Brett portent les traces de l’expérience et de la sagesse.

Karen Brett est née à Bristol (Royaume-Uni) en 1968. Elle a complété un baccalauréat en photographie documentaire à l’Université de Wales, Newport, et termine présentement sa maîtrise. Au moyen de l’image fixe et de l’image en mouvement, Brett explore des questions liées à la santé mentale, à la violence au foyer et à l’intimité des personnes âgées. Elle s’efforce de traduire ces moments intimes d’une manière touchante et neutre. Brett a également abordé d’autres aspects de la santé grâce à des projets de commande dans des hôpitaux. Elle a publié et exposé son travail au Royaume-Uni et en Italie. Elle est chargée de cours à Bristol et au pays de Galles.

La Centrale, Galerie Powerhouse
4296, boul. St-Laurent
(514) 871-0268
Karen Brett. The Myth of Sexual Loss
9 septembre 2005 – 9 octobre 2005
Mercredi de 12 h à 18 h, jeudi et vendredi de 12 h à 21 h, samedi et dimanche de 12 h à 17 h
Vernissage le vendredi 9 septembre 2005 à 18 h, présentation de l’artiste à 18 h 15

ARTISTES