Owen Kydd

(Alberta, Canada)

Owen Kydd

PHOTOGRAPHIES PERPÉTUELLES 

Musée des beaux-arts de Montréal
10 septembre au 6 décembre 2015

Installez un appareil photo sur un trépied devant un sujet immobile. Prenez une photo. Passez ensuite en mode vidéo et effectuez un bref enregistrement en haute résolution. Sur le plan de la perception, les résultats sont pratiquement identiques ; sur le plan ontologique, ils illustrent des manières opposées de représenter la temporalité. Dans la photographie se trouve comprimé un moment de la vie de l’objet, le temps d’exposition (le temps d’ouverture de l’obturateur permettant le passage de la lumière). Dans la vidéo, le temps s’avère un devenir continu. La photographie est une coupure dans le temps ; la vidéo, un déploiement de la durée.

Comme l’ont annoncé plusieurs expositions emblématiques (notamment Passages de l’image, conçue par Raymond Bellour, Catherine David et Christine van Assche pour le Centre Pompidou en 1990), la technologie numérique dissout les frontières entre les différentes catégories d’images. Avec ses Durational Photographs (débutées en 2006), Owen Kydd identifie précisément ces passages : un clignement de l’œil entre images fixes et plans cinématographiques. Seuls de légers mouvements permettent de révéler le caractère vidéographique des images qui, par ailleurs, ont été montées en boucle, sans début ni fin, pour évoquer la circularité temporelle présente dans tant de cosmologies.

Durational Photographs constitue une hybridation entre le cinéma minimaliste – le degré zéro de l’écriture cinématographique – et la photographie animée (par exemple, les prises de vue image par image ou les GIF animés). Et si la temporalité et la mort ont été des composantes essentielles de toute tentative d’établir une théorie de la photographie, le paradoxe ici est que les natures mortes reviennent à la vie.

BIO

Né en 1975 à Calgary, Owen Kydd vit et travaille à Los Angeles. Détenteur d’une maîtrise en beaux-arts de l’Université de la Californie à Los Angeles (2012), il a présenté ses œuvres dans le cadre d’expositions individuelles et collectives dans divers lieux de diffusion à travers le monde. Ceux-ci incluent le McKinney Avenue Contemporary à Dallas (2015) ; Oakville Galleries (2015) ; l’International Center of Photography à New York (2014) ; FOAM Photography Museum Amsterdam (2014) ; la Galerie Xippas à Paris (2014) ; la Monte Clark Gallery à Vancouver (2013) ; la Nicelle Beauchene Gallery à New York (2013) ; et la Daegu Photo Biennale (2012). Owen Kydd a reçu plusieurs prix et bourses, parmi lesquels le Toby Devan Lewis Award en 2012 et l’Elaine Krown Klein Fine Arts Fellowship en 2011. Il était en lice pour le AIMIA–AGO Photography Prize en 2014 et pour le Rema Hort Mann Foundation Artist Grant en 2013. Il est représenté par la Monte Clark Gallery à Vancouver et la Nicelle Beauchene Gallery à New York.

www.owenkydd.com
www.monteclarkgallery.com
www.nicellebeauchene.com

ARTISTES